Première étape : décharger, déballer et s’équiper – 1 journée entière

Les deux serres sont arrivées dans le même camion, il a fallu démêler les colis. On a commencé par tout déballé et mettre tous les petits bouts dans le bon ordre avec l’aide, si précieuse, de Marie-Françoise (merci !)

Un grand merci à Blandine, Williams et Dimitri pour le déchargement.
Surtout, bien s’équiper.
Le sac de noeuds.

Ensuite, pendant 3 semaines, notre gentille famille et nos adorables copains sont venus nous prêter leurs bras et leurs cerveaux pour monter la petite serre et le laboratoire. Et HEUREUSEMENT qu’ils étaient là ! Ce chantier fût aussi rude qu’enrichissant. Le bon côté, quand on ne sait pas faire, c’est qu’on en ressort plus forts (et avec quelques courbatures).

Fondamentales, les fondations.
Formation des générations futures.
Sans cet échafaudage tout serait encore par terre (merci Didier).

C’est Florian, Fanny et Lucie qui sont venus nous aider pour tracer les fondations et poser les arceaux (merci !). Le premier de ces arceaux est le plus dur, les autres trop faciles… si les fondations sont bien tracées !

Quelques renforts pour affronter les tempêtes.

Puis, c’est Jack et Patrick qui sont venu nous aider pour quelques jours (merci !). Les pauvres n’ont pas eu de chance, ils ont eu les seuls jours de pluie du chantier. Mais ils étaient équipés et motivés comme jamais et ils ont bien fait avancer le bouzin.

Après Patrick-l’étoile-de-mer, voici Patrick-le-pupitre
Heureusement qu’il n’y a pas le son.
Ca prend forme.

Pendant ses vacances Alexis s’est donné corps et âme à la petite serre (merci chou). Et c’est Sylvain et lui qui se sont tapé le sale boulot : creuser les tranchées ! Il faisait chaud, il n’avait pas plu depuis plusieurs mois, la terre était dure dure dure… bref, on en a chié, mais elles sont belles. Bravo !

Un courageux par côté.
Du bon usage des tranchées.
Quel homme ! Il n’est pas venu longtemps mais on a vu la différence.

Pascal et Sophie nous ont rejoint pour mettre en place les demi-lunes, les pignons et les bâches. Pour le bâchage, Nicolas et Manon sont venus en renfort et ils n’étaient pas de trop !! 5 pour bâcher, on s’est bien marré.

Aaah… cet échafaudage, quel bonheur.
Première bâche.
Brainstorming au sommet.
Nos petits muscles sont endoloris.

Et puis il a fallu poser les pignons. Ca aussi c’était drôle. Et c’est avec Jean-Luc que ça s’est passé (merci !).

Et voilà elle est prête la petite serre.

Mais à quoi va-t-elle servir ? Bonne question ! Cette petite serre abritera le bassin d’évaporation qui récoltera les effluents liquides de la ferme.

Parée au décollage.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *